auto école
Publié le - 1006 hits -

Propriétaires de bateau, savez-vous que vous pouvez désormais le louer ?!

Depuis 2013, le marché de la location de bateaux chez les particuliers est en pleine expansion en France. En effet, séduits par l’idée de réduire leurs dépenses, les plaisanciers sont désormais tentés de louer leur bateau pour des balades en mer. Aussi, de nombreux sites de location de bateaux entre particuliers se développent à l’image de Samboat et les professionnels y sont très attentifs.

C’est très intéressant sur le plan financier

Il faut le dire, la plupart des plaisanciers entretiennent une relation affectueuse avec leur bateau. Il est donc très difficile de le louer à un tiers. Toutefois, avec le développement de l’économie collaborative, c’est une solution à envisager de plus en plus. De plus, face aux frais annuels concernant l’entretien et sa place à quai qui sont en constante augmentation ces dernières années, les plaisanciers cherchent à coup sûr à amortir la charge financière que constitue leur bateau.

Des services complémentaires à la clé

Même si certains affirment que la location de bateau n’est pas quelque chose de nouveau, ce n’est pas vraiment ce que l’on constate sur les principaux sites de location de bateau. En effet, sur des sites comme Sambaboat, vous retrouverez un éventail de services, notamment un personnel accompagnant, de conciergerie maritime, le tout pour des prix assez raisonnables. Avec le développement de ce type de marché, tout propriétaire de bateau peut louer son bateau avec service inclus ou non.

Un marché en pleine croissance

Le plus important en ce moment, c’est que les loueurs professionnels ne considèrent pas les particuliers comme faisant de la concurrence déloyale, du moins pas pour le moment. Du coup, la location de bateau entre particulier est un marché en plein essor et les réservations en ligne sont en nette augmentation. Une croissance qui devrait rapidement poser problème aux loueurs professionnels dans le long terme.

Laissez votre commentaire à propos de cet article