auto école
Publié le - 3589 hits -

Le code de la route belge

 

 

Notre liberté s’arrête là où commence celle des autres. Comme la règle de droit, il existe un code qui régit les règles de la circulation routière. Un code qui doit être maîtrisé par tous les détenteurs du permis de conduire. Cela, pour amoindrir les risques de tout accident de la circulation. En général, les voitures circulent dans tous les sens, souvent à vive allure. Respecter les feux de circulation, le passage piéton ou la priorité, autant de mesures à respecter, de façon stricte. A défaut, des sanctions sont prises à l’encontre de ceux qui commettent les infractions.

En Belgique comme dans le reste du monde, l’obtention du permis de conduire requiert certaines connaissances préalables. Par exemple, le conducteur doit connaitre que la vitesse avec laquelle le conducteur roule diffère selon la zone où il se trouve. En agglomération, la vitesse maximale est de 50 km/h, sur la route, elle est de 90 km/h alors que sur l’autoroute elle est de 120 km/h.
En Belgique, le Code de la route comporte quelques différences par rapport au code européen. Déjà, en Belgique, les photocopies des pièces permettant d’identifier le conducteur ne sont pas valables. Le chauffeur doit donc se munir des documents authentiques l’autorisant à conduire la voiture dans laquelle il se trouve. En plus, les piétons sont prioritaires. Par exemple lorsqu’un piéton se met sur le trottoir et demande à traverser, il est favorisé même si les feux ne sont pas au rouge. Ensuite un véhicule en état de marche peut se stationner sur la route sans limite de temps, contrairement en France où la durée limite est de 7 jours. Cependant par rapport à l’éclairage, le code belge est moins souple dans la mesure où dès que la lumière descend sous les 200 m, il faut se munir de sources lumineuses.

Laissez votre commentaire à propos de cet article